Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
Centralnorth Bulgarie > Lovetch > Histoire

Lovetch Histoire

La ville est héritière de la station routière romaine Melta (située dans la localité d’aujourd’hui Hissarluka) qui était d’une importance stratégique pour la route principale du Danube à la Mer Egée. Au Moyen Age la ville est un important centre stratégique et militaire, connue (jusqu’au 11e s.) sous le nom de Lovats (ville de chasseurs). La ville s’était déplacée (12e s.) vers la rive droite de la rivière Osam (quartier Varocha d’aujourd’hui). Après l’Insurrection de Tarnovo la forteresse de Lovetch a défendu avec persistance les approches aux Tarnovo. A la suite d’un siège de trois mois, Byzance a du signer la fameuse paix de Lovetch (1187). Ces évènements ont marqué le début du deuxième royaume bulgare. Dès la fin de la domination byzantine la ville a été connue par son nom d’aujourd’hui – Lovetch.

Lovetch est l’une des grandes villes et forteresses de Bulgarie septentrionale (13e-14e siècle) jouissant d’un bon épanouissement économique, prise par les Turcs en 1393. Stanko Kousam, le dernier gouverneur semi-indépendant de la forteresse, est devenu haïdouk. Au cours des premiers siècles de la domination ottomane la ville est en décadence. Grâce aux métiers et au commerce elle prospère à partir du 18e et surtout au 19e s. On l’appelait Altan Lovetch (Lovetch d’or). En 1870 la ville a onze mille habitants. Le mouvement pour une église indépendante bulgare commence en 1839. Les premières écoles sont ouvertes en 1846 – 1847, l’un des premiers maîtres d’école était le poète et l’écrivain populaire Petko Ratchev Slaveykov. En 1870 a été fondé un foyer de culture et deux ans plus tard a eu lieu la première représentation théâtrale, dirigée par Anguel Kantchev.

Au-dessus de la rivière Osam il y avait un vieux pont en bois couvert,  emporté par le courant de la rivière en 1872. Deux ans plus tard, le génial maître-maçon autodidacte Kolyo Fitcheto a édifié son fameux pont couvert, avec 24 petits ateliers, réduit en cendres suite à un incendie (1925). Le pont d’aujourd’hui (qui est unique en Bulgarie) a été reconstruit d’après le modèle du précèdent. Lovetch s’est transformée en capitale révolutionnaire de la Bulgarie lors des années du mouvement de libération. En 1869 Vasil Levski a organisé un comité révolutionnaire local et l’année suivante a choisi la ville pour centre de l’organisation révolutionnaire intérieure. La ville a été libérée par les détachements des généraux Imeretinski, Skobelev et Dobrovolski. Sa liberté a coûté la vie de 1683 soldats russes.

Après la Libération Lovetch a perdu ses marchés sur le territoire de l’Empire ottoman. La construction de la ligne ferroviaire Levski-Lovetch (1932) et sa continuation jusqu’à Troyan (1948) ont impulsé le développement de la ville. Lovetch d’aujourd’hui est un grand centre culturel et touristique. 

Home | Search | Site map | Copyright