Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
Centralnorth Bulgarie > Veliko Tarnovo > Les environs

Veliko Tarnovo environs

Le village Arbanassi (4 km au Nord-Est de Veliko Tarnovo) - réserve d’architecture. Son épanouissement de centre artisanal et commercial se situe au 16e-18e siècle, lorsque les maisons monumentales et les églises à l’intérieur richement décoré, au bois sculpté et peintures murales ont été bâties. Ce sont des monuments uniques de notre patrimoine architectural et artistique. Les maisons du type Arbanassi peuvent être définies comme des habitations-forteresses, dont les plus intéressantes sont celle de Konstantsaliev (transformée en musée), de Hadzhiliev, de Kandilarov, de Nikoltchokostov, etc. Il faut mentionner aussi les églises de la “Nativité”, de l’“Archange Michel et Gabriel”, “Saint Athanase”, “Saint Georges”. Arbanassi est le lieu natal d’Ilarion Dragostinov, apôtre principal de la Région révolutionnaire de Sliven pendant l’Insurrection d’Avril. On peut passer la nuit à l’hôtel “Arbanassi Palace”, à l’hôtel-taverne “Arbus”, à l’hôtel-taverne “Rajski Kat”, à l’hôtel “Konstantin et Elena”, à l’hôtel-taverne “Bolyarska Kachta”, etc. Accès: en taxi, toutes les 30-40 minutes au départ de la ville de Gorna Oryahovitsa et de Veliko Tarnovo, arrêt près de l’écart pour le village (1 km).

Le Monastère de la Transfiguration est situé à 6-7 km au Nord de Veliko Tarnovo, au-dessous d’inaccessibles rochers à pic sur la rive gauche de la rivière Yantra. Le 14e siècle est le siècle de sa prospérité, puis détruit à plusieurs reprises par les Turcs et reconstruit pendant la première moitié du 19e siècle. C’est l’un des plus remarquables monuments de l’architecture et de la peinture d’icônes de l’époque de l’Eveil national bulgare. Il y a quatre églises: celle de la “Transfiguration du Christ”, entamée par le maître-maçon Dimitar Sofijaliata (pendu à cause de sa participation à la Conjuration de Veltcho (1835), achevée par le maître-maçon Ousta Kolyo Fitcheto, peinte par Zahari Zograf, il y a deux compositions à très grande valeur - “ le Jugement dernier”(sur le mur oriental du porche) et “le Cycle de la vie” (sur le mur méridional extérieur). L’iconostase en bois sculpté et les icônes sont l’œuvre des maîtres de Tryavna et l’image de l’apôtre André est un chef-d’œuvre du peintre Stanislav Dospevski de l’époque de l’Eveil national.

L’église de l’”Annonciation » a été bâtie par Ousta Kolyo Fitcheto, les icônes sont l’œuvre de Stanislav Dospevski. La petite église souterraine “Saint André” a été bâtie par Dimitar Sofijaliata et les icônes sont peintes par papa Vitan, maître du bois sculpté, remarquable représentant de l’école de Tryavna. La dernière des églises du monastère est consacrée à la “Résurrection de Lazare” (1891), dont les icônes sont faites par Ivantcho Kantchev, originaire de Tryavna. Dans la cour du monastère s’élève un clocher à l’horloge, bâti par Kolyo Fitcheto (1860). La cloche majeure est un don de l’empereur russe Alexandre II pour les mérites du monastère en tant qu’hôpital militaire pendant la guerre russo-turque. Matey Preobrazhenski (Mitkaloto), pop Hariton, otets Zotik ont travaillé au monastère. Vasil Levski, Anguel Kantchev, FilipTotyu, Stefan Stambolov, Guéorgi Izmirliev y ont trouvé asile. Accès: en autobus jusqu’à l’autoroute et ensuite 30-40 min marche à pied.

Le monastère de la “Sainte Trinité” est située sur la rive droite de la Yantra, en face du monastère de la Transfiguration. C’est l’un des plus anciens monastère de la région de Veliko Tarnovo, fondé vers 1070. On l’appelait le monastère d’Assen, puis de Chichman, puis du Patriarche. Il est relié à l’activité littéraire du moine Euthyme exercée avant son élection  pour Patriarche en 1375. Il s’y était installé après son séjour aux monastères de Mont Athos et y a créé l’illustre école littéraire, dite “Ecole de Tarnovo”. C’est à lui qu’on doit la grande réforme dans l’orthographe et les normes de la langue. L’église du monastère a été construite par Ousta Kolyo Fitcheto en 1847.

Accessible en autobus et à pied à partir de Veliko Tarnovo et du village Samovodene ou par un sentier pittoresque sous les rochers de la rivière Yantra à 2 heures de la ville.

Le monastère de Kilifarevo “Nativité de la Sainte Vierge” (situé à 17 km au Sud de Veliko Tarnovo et à 4 km au Sud-Est de la ville de Kilifarevo) a été fondé par Théodose de Tarnovo en 1348-1350 à l’aide généreuse du tsar Ivan Alexandre. Le monastère était entouré de murs de pierres solides. Il était le centre de l’hésychasme et foyer de l’éducation et du savoir humain. Le maître Théodose a eu plus de 400 élèves. Le monastère a été détruit et incendié à plusieurs reprises à l’époque ottomane. Sa dernière restauration eut lieu vers 1830, avec la participation du maître Ousta Kolyo Fitcheto. Ce dernier a fait l’aile pour habitation et l’église “Saint Démetre de Salonique” (1844), l’iconostase a été élaborée par le maître Ousta Kolyo Fitcheto et St. Marangozina.

Les autobus réguliers partant de Veliko Tarnovo y sont disponibles. La plus proche gare ferroviaire est celle de Debelets (à 10 km au Nord).

Le monastère de Lyaskovets (de Pierre et Paul) est 6 km au Nord-Est de la vieille capitale bulgare et à 3 km au Sud-Ouest de Lyaskovets. Il est situé sur un haut rocher inaccessible de la colline d’Arbanassi. Son histoire repose sur les mythes et les légendes. Il est tout particulièrement lié aux luttes livrées pour la libération de la Bulgarie – révoltes, troupes, complots. Vasil Levski, Matey Preobrazhenski, Hristo Ivanov Golemia, Batcho Kiro ont  fréquenté le monastère entre 1869 et 1871. Les révolutionnaires qui organisaient l’Insurrection d’Avril s’y donnaient rendez-vous. En 1874  Ilarion Makariopolski y a ouvert une école de théologie au nom des “Saints apotres Pierre et Paul”. Le premier maître était Nediu Zhekov. Les activités de l’école dépendaient du métropolite Kliment Branitski (Vasil Droumev), de Sofronij de Vratsa, de Guéorgui Sava Rakovski, etc. En 1877-1878 le Comité slave de bienfaisance a établi au monastère un orphelinat pour les victimes des atrocités commises par les Turcs pendant la guerre russo-turque, dirigé par Dobri Voynikov.

Une route asphaltée de Lyaskovets, Veliko Tarnovo et Arbanassi mène au monastère. On peut y arriver de Lyaskovets en moins d’une heure, tandis que d’Arbanassi – en 45 minutes. On peut passer la nuit dans tous les monastères susdits contre un paiement minimal.

Nicopolis ad Istrum (situé à 18 km au Nord de Veliko Tarnovo et à 3 km au Sud-Est du village Nikyup) – vestiges de la majestueuse ville romaine, fondée par l’empereur Trajan au début du 2e siècle à l’occasion de sa victoire sur les Daces. Elle était entourée de profonds fossés et de grandes murailles de pierres. Y ont été découverts un forum, de larges rues droites, des temples des Dieux romains, grecs et orientaux, ainsi que des bâtiments de pierres blancs. Il y a eu la canalisation. Un énorme aqueduc, d’une longueur de 26 km, fournissait de l’eau de source de la grotte du village Moussina. La ville était habitée par des vétérans, gros propriétaires fonciers, marchands et artisans, venus de différentes parties de l’Empire romain – de l’Asie Mineure, de Syrie, de l’Egypte. Nicopolis ad Istrum était parmi les plus importants centres commerciaux de la Mésie inférieure. Les Romains frappaient plus de 900 types de monnaies coloniales. De bons chemins de pierres reliaient la ville aux autres centres romains de la Mésie et de la Thrace. Les recherches archéologiques régulières remontent à 1880. Y ont été découverts: statue de marbre du Dieu de l’Amour – Eros, tête de bronze de l’empereur Gordien III le Pieux (238-244), détails architecturaux, statuettes, inscriptions, etc. La plus imposante de toutes les statues est celle du Dieu de la médecine Asclépiade en taille humaine – 1.83 m et pesant 800 kg approximativement, conservée au Musée d’archéologie de Veliko Tarnovo.

Prospérité de la ville - aux 2e-4e siècles, détruite par les Avars – au début du 7e siècle.

Au 10e siècle y surgit un village bulgare de seconde importance. Plus de témoignage de l’époque ottomane. Le village Nikyup est desservi par le réseau d’autobus régulier. 

Home | Search | Site map | Copyright