Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
Centralsouth Bulgarie > Plovdiv > Monuments

Plovdiv Monuments

La réserve d’architecture le « Vieux  Plovdiv », attire des visiteurs du monde entier. Elle englobe la région des trois collines. Toute chose intéressante s’y trouve: des lieux de culte, les édifices publics et des maisons, des monuments  archéologiques, des ruelles étroites pavées de pierres taillées. L’église de la  « Sainte Vierge » (1844, 6, rue  Saborna, tél. : 032 223265, ouverte tous les jours de 7h30 à 19h00) ; L’église “Saint Konstantin et Hélène » de 1832 ; L’église “Sainte Marina” (1856) à l’iconostase intéressante ; L’Amphithéâtre antique (Romain) – près  de l’entrée sud de la forteresse, au-dessus du tunnel routier. L’amphithéâtre de marbre, édifié par l’empereur Marc Aurèle au 2e siècle, est le monument le mieux conservé de cette époque-là. On y organise des spectacles.

“Nebet tepe” – des vestiges d’un habitat thrace situé dans la partie septentrionale de la région des trois collines. Les remparts de Philipopol – sont visibles dans la partie centrale de Plovdiv; Hissar kapia (la porte orientale de la forteresse bâtie il y a plus de 2000 ans); L’école jaune de 1868 (rue Todor Samodumov, le premier édifice, bâtie pour école à Plovdiv) ; La maison et la cave de Hadji Dragan Kaloferetsa – 1848 -1854 (32, rue P.R.Slaveykov, département de l’Institut national  des monuments de la culture) ; La maison d’André Georgiadi (la Maison de Hadji Kaltcho) de 1831, 6, rue métropolite Paissi, exploitée par l’Union des scientifiques en Bulgarie ; La maison d’Argir Kouyumdjioglu, bâtie en 1847 par le maître Hadji Georgi, transformée en musée d’ethnographie (2, rue doct. Tchomakov, tél.: 032 225656, ouvert de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00, sauf lundi et vendredi le matin) ; La maison d’Artin Guidikov de 1848, siège de la mairie n.9 (15, rue 4 Janvier) ; La maison de Birdas de 1856, office du maire de Plovdiv (45, rue Saborna) ; La maison de Veren Stambolian (la seconde moitié du 19e siècle) exploitée par l’Union des peintres bulgares (15, rue Kiril Nektariev) ; La maison de Georgi Mavridi, habitée en 1833 par le poète français Lamartine, exploitée par l’Union des écrivains bulgares (19, rue  Kniaz Tseretelev) ; La maison de Dimitar Georgiadi (1848) - musée de l’Eveil national bulgare (1, rue Tsanko Lavrenov, tél.: 032 223350, ouvert de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00, sauf dimanche) ; La maison de doct. St. Tchomakov (1860) transformée en galerie d’art – exposition de Zlati Boyadjiev (18, rue Saborna, tél.032 260707) ; La maison de Nikola Nedkovitch de 1863 (3, rue Tsanko Lavrenov, tél. 032 626216), musée de la vie urbaine de l’époque de l’Eveil national – un petit palais romantique sur les trois collines à peintures murales, richement orné par des bois sculptés et des colonnes ; La maison de Balabanov (la maison de Hadji Lamicha, transformée en musée de la vie quotidienne de l’époque de l’Eveil national) ; La maison de Ritora du milieu du 19e siècle, transformée en hôtel-restaurant (8, rue Todor Samodoumov) ; La maison de Hr. G. Danov de la seconde moitié du 19e siècle, transformée en dortoir touristique (5, rue P.R.Slaveykov, réservations: 032 223958).

Le musée d’archéologie (1, place Saedinenie, tél. 032 224339) avec le plus précieux trésor d’or – celui de Panagyurichte, qui représente des services de vin élaborés de manière artistique pesant 6.169 kg d’or ; Le musée d’histoire – exposition “L’histoire moderne” ( 14, rue Angel Boukourechtliev, tél.: 032 222014) ; Le musée d’histoire – exposition « l’Unification » (1, place Saedinenie, tél.: 032 260252, 269 959, ouvert de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 15h00, sauf samedi et dimanche) ; Le museum d‘histoire naturelle (34, rue Hristo G.Danov, tél.: 032 226663) ; La galerie d’art – exposition temporaire (15, rue kniaz Alexandre I, tél.: 032 224 220) ; La galerie d’art – collection d’icônes (22, rue de Saborna, tél.: 032 226086). La galerie d’art – exposition permanente ( 14 A, rue Saborna, tél.: 032 267790).

Le stade romain (situé dans la zone pédestre de la rue Kniaz Alexandre I à proximité de Sahat tepe, construit au 2e siècle selon le modèle du stade à Delphes, Grèce ; sièges en marbre ;  30 000 spectateurs ; Le forum romain (situé à la place centrale de la ville, en face de la Poste centrale). Des restes des rues de pierres, des fondements des édifices publics, des colonnes de marbre de l’ancien centre de la ville de l’époque romaine.

Home | Search | Site map | Copyright