Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
Montagne Bulgare > Pirin > Melnik

Melnik et la monastère de Rozhen

La ville de Melnik est la plus petite ville et l’une des plus charmantes  de Bulgarie. Blottie dans les plus bas plissements sud-est de Pirin, elle réunit le souvenir d’un passé prospère à la tranquillité pastorale et la nature unique. Ce sont les Thraces qui ont entamé la construction de la ville. Après eux, les Romains, et plus tard, les Slaves ont développé la ville en tant qu’un important centre religieux, culturel et administratif. A la fin du 6e siècle les Slaves lui ont donné le nom mélodieux de Melnik.

Après le 7e siècle la ville faisait partie de l’Etat bulgare. Dès 1215 Melnik est la ville principale du despote indépendant Alexi Slav - boyard de la région de Melnik et fils de la sœur du tsar Kalojean. Après les invasions ottomanes la ville tombe en décadence, mais lors des années de l’Eveil national a atteint son apogée. L’activité principale des habitants de Melnik était la production de vins de qualité, reposant dans les caves sablonneuses d’alentour et au-dessous de la ville même. Ses habitants se réjouissaient à la richesse et à la prospérité. Ils se sont mis à bâtir de grandes, riches et belles maisons, à soutenir l’instruction, en maintenant l’esprit national éveillé. Melnik est la ville natale du grand patriote et homme de la culture Emmanuel Vaskidovitch, y ont vécu et travaillé aussi Neofit de Rila et Hristaki Pavlovitch, zélateurs de la culture de l’époque de l’Eveil national.

Après la Libération la ville est demeurée sous le pouvoir ottoman. Les nouvelles frontières ont rompu les relations traditionnelles avec la région de la mer Egée et la Macédoine de Vardar. Entre temps, au début du 20e siècle la phylloxera a anéanti les célèbres vignes de Melnik, ce qui a joué un rôle négatif pour le développement de la ville. Par-dessus le marché, lors de la guerre balkanique la ville a été presque entièrement incendiée. En 1912 Yané Sandanski à la tête de sa troupe a libéré Melnik. Le nombre de ses habitants a diminué de 12 000 à 1000. Actuellement la ville n’a que 500 habitants, mais son potentiel pour le développement du tourisme est assez vaste. Les restes de la grandeur d’autrefois sont suffisants pour qu’on plonge dans l’atmosphère des siècles passés. Les anciennes maisons de Melnik, bâties conformément aux exigences de la nature, impressionnent par leur architecture, par leurs dimensions, par leurs caves. Les plus célèbres maisons sont: celle de Kordopoulov - la plus grande demeure dans la péninsule balkanique de l’époque de l’Eveil national, avec une immense cave et des vitraux exclusifs; celle du Boyard (la maison byzantine) - un monument architectural précieux du Moyen Age, la plus ancienne demeure conservée en Bulgarie; celle de Pachov – transformée en musée municipal d’histoire; celle de Velev, etc. Autres monuments intéressants: les ruines du monastère “Saint Nicolas” du 12e siècle, la Forteresse de Slavov du 13e-14e siècles, le Pont Romain, l’ancien bain turc, ainsi que les vestiges des quelques églises dont le nombre autrefois était 75.

La ville de Melnik  est située au milieu des pyramides sablonneuses formidables - l’un des phénomènes naturels les plus intéressants non seulement en Bulgarie, mais aussi dans la péninsule balkanique. La rivière de Melnik et celle de Rozhen avec leurs affluents se sont taillées dans les grés liés faiblement. Les pluies et les vents ont contribué à la formation de  temples gothiques, tours, colonnes, champignons, nageoires de poissons, etc. Un véritable paradis favorisant l’imagination et la fantaisie de l’homme.

La ville de Melnik est située à 20 km de Sandanski et est reliée par une route asphaltée (12 km) à la route internationale Sofia - Athènes. Des lignes d’autobus régulières y circulent avec Petritch, Sandanski, Blagoevgrad et Sofia. La plus proche gare ferroviaire est celle de Damyanitsa, sur la voie ferrée Sofia-Koulata (Athènes), à 12 km de Melnik. Celle-ci est desservie par une ligne d’autobus régulière.

Les possibilités d’hébergement et de nourriture sont variées. Le meilleur hôtel-restaurant est celui de “Melnik”, situé au centre de la ville. Les plus préférés, cependant, sont les hôtels privés dans les anciennes maisons: commodité domestique et hospitalité bulgare. En voici quelques-uns: “Loumparovata kachta’, “Ouzunovata kachta”, “Milouchevata kachta”, Rodina”. Dans l’ancienne maison de Paskalev se trouve un dortoir touristique où l’on peut passer la nuit à bon prix. Il y a aussi 20 chambres d’hôte à louer.

A 6 km au Nord-Est de Melnik est situé le monastère de Rozhen consacré à la “Nativité de la Vierge”. Créé en 1217 et plus tard incendié et reconstruit à plusieurs reprises. L’église date de 1600, rénovée en 1732. Les peintures murales date de cette dernière année.

L’église du monastère a des peintures murales de 1597, 1611 et 1715. Les peintures du monastère de Rozhen, ainsi que quelques icônes de l’iconostase sont de très précieux monuments de l’art bulgare. Les visiteurs admirent la beauté exclusive et tendre du bois sculpté de l’iconostase de l’autel et du pupitre du monastère de l’église. Les maîtres inconnus ont laissé leurs cœurs dans cette œuvre incroyable - et celle-ci date d’une époque antérieure de celle de l’Eveil national. Ce sont des pupilles de l’école de Debar et de celle de Samokov. Au monastère il y avait aussi une école de calligraphie, dont les représentants ont créé l’œuvre fantastique  l’“Interprétation de Iov”, ornée par 117 miniatures ajourées. Malheureusement elle a été emportée à Jérusalem en 1647. Pendant les dernières années de sa vie le grand révolutionnaire bulgare Yané Sandanski s’est réfugié au monastère. Son tombeau se trouve près de l’église “Saints Cyrille et Méthode”, construite sur son initiative.

Un autobus, au départ de Sandanski, circule jusqu’au village de Rozhen (tout près du monastère). Jusqu’à Melnik on peut se rendre, par la route et aussi à pied (1h-1h30) suivant un sentier balisé à travers les Pyramides mêmes - une aventure vraiment incroyable et hors du commun ! Un itinéraire touristique balisé part du village de Rozhen pour le chalet “Pirin”(6-7 h). On peut passer la nuit au monastère et dans le village. Il y a quelques tavernes proposant la cuisine traditionnelle locale et du vin de  Melnik.

Home | Search | Site map | Copyright