Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
Montagne Bulgare > Rhodopes

Rhodopes

Etant la montagne bulgare la plus lyrique, les Rhodopes réunissent le relief aux traits doux ovales aux “tapis” multicolores de la nature, animée par l’architecture des villages pittoresques, l’hospitalité des gens et les chants légendaires d’Orphée. Plus de 83% de sa superficie se trouve sur le territoire bulgare et le reste – en Grèce. La montagne occupe la partie sud du pays et fait partie du système montagneux principal du massif de Rila et des Rhodopes. Son plus haut sommet est celui de Goliam Perelik (2191 m), ce qui la place en septième position par hauteur parmi les montagnes bulgares.

Les Rhodopes n’ont pas un squelette du relief bien tracé. C’est un labyrinthe de contreforts de longueur, hauteur et direction variée, divisés par de profondes vallées fluviales. La montagne a laissé des traces profondes sur le développement historique de la nation bulgare. Le nom d’aujourd’hui tire son origine de l’époque du légendaire Orphée. On l’appelait Slaveevi gori - les Forêts des Rossignols et Dospatdag, mais ces appellations ne se sont pas imposées. Il n’y a que l’appellation les Rhodopes (Rhodopa) qui a survécue les siècles. L’origine et la signification de ce nom ne sont pas encore claires. On suppose qu’il y a une relation avec l’ancienne déesse païenne Rhodopa; ou bien c’est un nom composé des mots slaves “rouda”- minerai et “ropa” – fosse, ce qui dans une certaine mesure est fondé, parce que la montagne est connue depuis les temps les plus reculés par l’extraction des minéraux.

Les Rhodopes sont parmi les plus anciennes montagnes d’orogenèse  de la Bulgarie, étant constitués, en général, de rochers de gneiss, amphibolites, karst et granit. Il y a d’intéressantes régions karstiques aux profonds défilés des rivières, d’énormes formations troglodytiques et des formes sculptées originales. Le matériel tufier dans les Rhodopes Orientales avait été aussi un terrain favorable aux sculptures bizarres, créées par la nature – champignons, pyramides, etc. En raison du manque de glaciation, la montagne est dépourvue des formes glaciaires typiques.

La situation des Rhodopes dans la partie sud-est de la péninsule balkanique détermine en majeure partie le climat. Celui-ci se caractérise comme transitoire, influencé tant des masses d’air septentrionales froides que du souffle chaud de la Méditerranée (la mer Egée). La température moyenne annuelle des Rhodopes Orientales est plus élevée et plus stable et oscille entre 12° et 13° C.  Aux Rhodopes Occidentales la température moyenne annuelle varie de 5 à 9° C sous l’influence de la majeure altitude. Le caractère passager du climat des Rhodopes se fait voir aussi par la quantité annuelle des précipitations. Le maximum des précipitations dans les Rhodopes Orientales se situe en décembre, alors que le minimum est en août. En été, les précipitations prédominent dans les Rhodopes Occidentales. Le climat doux, associé aux autres facteurs, favorise le développement de l’activité, relative aux vacances et au tourisme. La station de Pamporovo en est un exemple: le microclimat permet que l’épaisse couche de neige soit retenue assez longtemps – un véritable paradis pour les skieurs et les passionnés des sports d’hiver.

 
Home | Search | Site map | Copyright