Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
Montagne Bulgare > Rila > Monastère De Rila

Monastère De Rila

Au sein de la montagne de Rila, à 1147 mètres d’altitude, sur la rive droite de la rivière Rilska reka, se trouve le monument le plus remarquable de la culture et de l’architecture bulgare, remontant à l’époque de l’Eveil national  - le Monastère de Rila, connu aussi comme le “Saint Cloître de Rila”. Pendant des siècles il jouait un rôle exclusif dans l’histoire politique et culturelle de la Bulgarie.

Il a été fondé au 10e siècle par Saint Jean de Rila, protecteur de la Bulgarie. L’aspect actuel du monastère est dû aux maîtres bulgares, qui l’avaient construit en 1816-1847. Son extérieur ressemble à une forteresse médiévale, tandis que son intérieur, l’église centrale de la “Nativité de la Vierge” et autres bâtiments du monastère, décorés par des colonnades, escaliers et balcons, rappellent la beauté du style bulgare datant de l’époque de l’Eveil national.

L’attention du visiteur est attirée par la première cuisine (magernitsa) à construction d’octogones, s’élevant à 22 mètres, couronnés d’une coupole. Au centre de la cour du monastère se fait voir Hreliovata koula (la Tour de Hrelyo - une fortification de pierres puissante qui est l’unique bâtiment conservé du Moyen Age, 1335). Au dernier étage se trouve  la chapelle consacrée à la “Transfiguration”, aux peintures murales du 14e siècle. Les peintures murales des trois autres chapelles sont également remarquables, y compris celles des arcs des façades, des chambres d’hôtes, des églises dans les alentours du monastère - toujours faites par des maîtres de l’école d’art de Samokov et de celui de Bansko du 19e siècle. Dans l’église de Saborna, hors des scènes bibliques, il y a aussi des peintures à  sujets laïques – ce sont les portraits des fondateurs du monastère. Y sont conservés les reliques de Saint Jean de Rila.

L’immense iconostase de l’église du monastère de la “Sainte Vierge” est un chef-d’œuvre de l’art de la sculpture sur bois, décorée par une sculpture du noyer ajourée, doré ultérieurement. Le regard du visiteur est attiré par la beauté des plafonds restaurés dans les chambres d’hôtes, par l’intérieur des cellules des moines (fin 18e siècle - 19e siècle) et l’exposition ethnographique permanente, ainsi que par la riche collection de la bibliothèque du monastère où sont conservés 16 000 tomes de livres rares.

Dans le bâtiment oriental, récemment construit, est agencé un musée où sont conservés la porte de l’église de Hrelyo, l’ancienne arme de la garde du monastère, des édits des tsars bulgares. Y sont exposés des parures, des anciennes monnaies et des objets d’église. Dans une salle spéciale on peut admirer une collection d’icônes, offertes en tant que dons de tous les coins du pays. D’une rare exclusivité est la croix de bois, sur laquelle le moine Rafail avait travaillé durant 12 ans (du 1790 au 1802), à la fin celui-ci avait perdu sa vue à cause de son travail incroyable.

En tant qu’un monument d’une valeur exclusive pour la culture mondiale, le Monastère de Rila fait partie des patrimoines reconnus et sous la tutelle de l’UNESCO. Le tombeau du tsar Boris III se trouve à l’église du monastère.

Accès: on peut y aller par une route asphaltée de première catégorie. Le monastère est relié aux réseaux d’autobus réguliers de la ville de Rila (19 km), de Blagoevgrad (40 km), de Doupnitsa (44 km) et de Sofia (110 km).

Autour du monastère est né un site touristique où l’on a la possibilité de passer la nuit. Le coin, le plus romantique est le monastère même, moins cher et avec peu de commodités : il y a un dortoir touristique (chambres à 7, 9 et 20 lits).

A 1 km, vers Kirilova poliana (la Clairière de Cyrille) se trouve l’hôtel - “Rilets”.

Tout rénové, l’hôtel “Tsarev vrah” (le sommet royal), 2 étoiles, propose des services de haute qualité et la cuisine bulgare traditionnelle. La route asphaltée part du monastère (au sein de la montagne 7-8 km) jusqu’à Kirilova polyana où se trouve un autre site touristique (hébergement et alimentation assurés). A 30-40 min à pied à l’Est sur un itinéraire balisé on peut atteindre le tombeau de Saint Jean de Rila où s’élève une modeste chapelle.

Selon la légende, celui qui puisse se fourrer à travers le trou dans le rocher de la caverne où Saint Jean de Rila avait vécu comme ermite, sans s’appuyer, est  orthodoxe...

Depuis le monastère de Rila partent quelques itinéraires balisés à travers la montagne de Rila: pour le chalet “Ribni ezera” (Lacs de poissons), à travers Kirilova Polyana, mentionnée ci-dessus (4-5 heures); pour le chalet “Macédoine”(5 h); pour le chalet “Iv.Vazov”(5 h); pour le chalet “Sept lacs de Rila”(6-7 h); pour le sommet et le chalet “Malyovitsa” (6-7 h). 

Home | Search | Site map | Copyright