Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
La Bulgarie nord-ouest > Kozloduy > Histoire

Kozloduy Histoire

Au début le village était située à 3 km à l’Ouest de la rivière Ogosta dans le site Tchetate (en roumain – forteresse). Il existe deux versions sur l’origine de son nom: du turc Kozludere (ravin bas) et du latin Kozloduy – (coin des glaces) à cause de l’entassement périodique des blocs de glace. Pas de témoignages sur l’organisation de l’habitat à l’endroit actuel. Probablement la grande inondation du Danube et d’Ogosta (1840) a été la cause première. A proximité de la ville, à l’Est du site Magoura Petra, se trouvent les vestiges de la fortification romaine Regianum, alors qu’entre Kozlodouy et Hayredin est conservée partiellement la vieille tranchée bulgare de Hayredin pour la défense (7e-8e siècles).  Kotoslouk est le nom mentionné dans quelques documents du 14e s. Kaikchii (bateliers) du village tiraient des barques et des bateaux à l’aide de cordes près de la rive contre le courant. Le voyageur Domenico Sestini (1780) mentionne dans son journal que la sériciculture y était développée, ainsi que le traitement de peaux à l’aide de fustet.

Sur le plan historique, la ville de Kozlodouy est liée surtout au nom du fameux poète bulgare et révolutionnaire Hristo Botev. Plus de 200 jeunes hommes bulgares, vêtus en civil, guidés par Hristo Botev ont débarqué du paquebot autrichien « Radetzki » à la rive de Kozlodouy (17/29 mai 1876).   Au signal, ils se sont revêtus d’uniformes de la troupe et l’arme à la main ont forcé le capitaine d’accoster sur la rive déserte bulgare. Une fois le paquebot quitté le groupe d’insurgés armés s’était agenouillé et baisé la terre natale, puis il s’était dirigé vers l’intérieur du pays dans le but de secourir la Bulgarie déjà “en flammes”. Au bord du Danube commence leur épopée héroïque, dont la culmination se situe dans les jours suivants sur la crête de la montagne de Vratsa. En traversant toute la Bulgarie septentrionale, toujours en combats acharnés avec l’armée ottomane et les bachibozouks, la troupe d’insurgés a livré la bataille décisive à l’adversaire qui était dix fois plus fort, aux environs du sommet Okoltchitsa. A cet endroit le 2/15 juin 1876 le voïvode a trouvé sa mort, la troupe s’étant désorganisée et regroupée en petites bandes dans la montagne. Cent trente tchetniks de Botev ont péri, 68 fait prisonniers et envoyés en exil et seuls 8 sauvés…. Les augures de Botev se sont réalisées: “Celui qui tombe dans une lutte pour la liberté,  ne meurt pas!” Après la Libération, la ville de Kozlodouy a accueilli beaucoup d’immigrés des autres régions de la Bulgarie. En 1974 aux environs de la ville a été édifiée une centrale nucléaire qui est unique pour la Bulgarie.

Home | Search | Site map | Copyright