Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
La Bulgarie nord-ouest > Loukovit > Histoire

Loukovit Histoire

Les fosses thraces des environs de la ville sont nombreuses. A part cela, il y a des vestiges, romains, byzantins et bulgares. Y ont été découvertes des bagues, des fibules, des boucles d’oreilles, des céramiques et le fameux trésor d’argent de Loukovit du 4e siècle av. J.-C. (conservé au musée municipal), des monnaies romaines et byzantines du 12e siècle (sur la colline Gradichteto) et de l’époque du tzar Ivan Alexandre (1330-1371). Le village est mentionné pour la première fois dans un document de 1479 sous le nom de Gorni Loukovit (Loukovit Supérieur). Des troupes ottomanes mises en déroute après la défaite de Vienne et de Belgrade (vers la fin du 17e siècle) ont dévasté le village et imposé partiellement l’islam.

L’esprit des Bulgares a résisté surtout grâce au monastère de Karloukovo qui est à proximité de Loukovit. Sofronij de Vratsa y a travaillé pour le bien-être de son peuple. Dans la région agissaient les protecteurs du peuple – les voïvodes Anguel et Valtchan. L’apôtre Levski a fondé un comité révolutionnaire à Gorni Loukovit. L’essor de l’Eveil national s’est manifestée aussi par la création de la première école (1849). A partir du 18e siècle, c’est le plus grand village du Pré-Balkan, connu par ses 14 moulins sur la rivière Panega. En principe, les Bulgares chrétiens gagnaient leur vie par l’élevage d’animaux et les musulmans bulgares cultivaient des plantes. Reconnu ville après la Libération. La construction de la ligne ferroviaire Tcherven Bryag - Zlatna Panega a contribué au développement économique de la ville.

Home | Search | Site map | Copyright