Zone Bulgaria  
English
Bulgarian
Deutsch
French
Russian
 
 
La Bulgarie nord-ouest > Vratsa > Monuments

Vratsa Monuments

Le musée municipal d’histoire (situé sur la place centrale « Hristo Botev », tél: 092 20373) :  collection de trésors thraces très précieux, modèles originaux de la fameuse école d’orfèvrerie de Vratsa, nombreux documents  sur la vie et les derniers jours du poète et révolutionnaire bulgare Hristo Botev. Sur cette même place, portant le nom du poète, s’élève son monument imposant. Tout juste derrière lui se trouve la tour défensive de la famille Kourtpachovtsi. A 150 m environ au Nord-Ouest est située une autre tour, construite en même temps que la dernière, dite Koula na Mezhchiite.

Ensemble de maisons de l’Eveil national à l’exposition ethnographique : (rue Général Léonov, tél: 092 20209) : maison de Hadzhitochevi (la plus précieuse et la plus intéressante), maison de Grigoria Naydenov – membre du comité révolutionnaire local, maison d’Ivan Zambin, église de l’ »Ascension » (18e siècle) visitée par Vasil Levski, Pentcho R. Slaveykov et encore d’autres révolutionnaires ; école « Vaznesensko » (1822) ; un buste de Vasil Levski.

Autre ensemble de maisons “Nikola Voyvodov” (situé aussi au centre de la ville): maison natale de Voyvodov ; maison de la vie urbaine de l’Eveil à Vratsa (début du 20e siècle) ; maison du général Kiril Botev (rue Ivanka Boteva) habitée par le frère de Hristo Botev et sa mère (1900-1903); maison natale du professeur Andrey Nikolov (rue Andrey Nikolov, au dessous de la maison touristique) - patriarche de la sculpture bulgare,  exposition permanente de ses oeuvres.

Sur la colline Kaléto se trouve la belle maison touristique “Hristo Botev”, édifiée entre 1926 et 1931 grâce au travail volontaire des touristes de Vratsa. Des marches de pierre mènent jusqu’à elle, ainsi qu’une allée asphaltée faisant le tour de la colline. Tout près se trouve le monument “Vestitelyat na Svobodata” (le Messager de la Liberté). Tous les dimanches on peut y entendre les sons du clairon de guerre – le signal du soldat russe, le kazak Petlak annonçant la libération de la ville le 9 novembre 1877. A une centaine de mètres derrière le monument s’élève un haut obélisque de pierre blanche, sur lequel sont inscrits les noms des insurgés de la région de Vratsa. Dans la partie méridionale de la ville à l’endroit où la rivière Leva quitte le défilé Vratsata, se trouve le vieux quartier artisanal – kvartal Kemera. Les ateliers et les boutiques sont en cours de restauration. Quelques-uns sont prêts à ouvrir leurs portes pour les visiteurs. La galerie d’art a une riche collection d’œuvres d’Andrey Nikolov, St. Ivanov, Tseno Todorov, Ivan Founev, Pentcho Guéorguiev, etc.

Home | Search | Site map | Copyright